Yamaha 450 YZ-F & Honda 450 CR-F MRP Team

Max débute par le BMX puis ensuite le Mobcross, c'est ainsi qu'il a appris les bases car il allait rouler sur la piste de motocross à quelques km de chez lui.
Il fait des études de mécanique en lycée technique avec un cursus très complet incluant la mécanique mais également l'hydraulique ainsi que de l'ajustage et l'utilisation de machines outils tels que les tours, fraiseuses, soudure ... et obtient ces diplômes.
Il démarre la préparation des suspensions motocross peu après ces débuts dans la discipline, en effet lorsqu'il a commencer le motocross à bord d'une Suzuki 125 RM-N milésime 1979, on ne peut pas dire que les suspensions étaient du niveau qu'elles ont atteinds depuis quelques années maintenant.
C'est donc par néccéssité que Max a commencer à essayer de trouver des solutions technique pour tirer le meilleur parti des suspensions d'alors.
Il commence par l'entretien classique, comme les vidanges et le remplacement des joints spys très peu solide à l'époque, puis en 1982 vient sa toute 1ère préparation sur sa moto perso une 125 RM-Z, ou il monte entre-autres un kit fourche Simons Forks, une modification de l'amortisseur et des biellettes réglables.
Il modifie (prépare) depuis 1982 les suspensions de ces propres motos mais également celles d'amis pilotes ou de clients de la concession ou il travaille. Faisant usiner des pièces par un ami tourneur-fraiseur de métier et ayant aussi de très bonnes bases techniques en dessins industriel et ajustage et en hydraulique de part ces études, il developpe donc ses 1ères solutions pour modifier ces suspensions trés basiques, qui étaient alors dépourvues de réglages.
Fort de son expérience acquise déjà assez jeune puisque Max n'a alors que 17 ans, il projète de créer sa propre marque de suspensions, mais n'ayant pas trouver les fonds nécessaire à la réalisation de son projet, il abandonne l'idée. Mais 34 ans plus tard donc aujourd'hui, cette idée est toujours présente .. affaire à suivre ..
En 1986 il a l'opportunité grâce au magasin de moto qu'il l'emploi comme mécanicien attitré du parc MX de la concession Suzuki / Ktm, de partir faire un stage chez Pierre Faucher Production distributeur Français de la prestigieuse marque de suspensions Öhlins ainsi qu'un stage chez White Power en Belgique à la même époque.
Max écume les divers championnats de ligue et quelques courses en national dès ces débuts en motocross et supercross et stoppe la compétition en 1992 suite à des complications issue d'une blessure 2 ans plus tôt.
Il s'éloigne donc de la compétition en tant que pilote, mais reste très actif comme mécanicien et technicien suspensions, une passion qu'il n'a cesser de maintenir au fils des années passées en bord de piste à regarder rouler et régler les suspensions de tout pilotes faisant appel à ses connaissances, pour les préparations de leurs motos.
Il s'occupe aussi des motos de son fils aussi bien pour les suspensions que pour les moteurs, retourne approfondir ses connaissances chez Kayaba Technical Touch et WP France puis en mars 2012 il est embaucher comme responsable du service Powersport, chez l'importateur Français de la marque de suspensions Américaine Fox et de FMF, la société Tribe Sport Group basée à Cogolin non loin de chez lui, une 40aines de kilomètres.
En octobre de l'année 2000, il crée son entreprise Maxx Racing Motos Services (dépannage à domicile et assistance sur circuits) et de sa division Maxx Racing Performances (préparations suspensions et moteurs), et depuis 2010 ne s'occupe désormais avec MRP que de la préparation et l'entretien des suspensions dédiées au motocross.
Et pourquoi que le Motocross ? tout simplement parcequ'il connait très bien son sport et sa passion et est un fin metteur au point, il a également repris le motocross il y a quelques années et roule encore aujourd'hui juste pour le plaisir, la passion et la motivation reste intacte.
Quoi de mieux qu'un pilote pour comprendre les besoins d'un autre pilote pratiquant la même discipline et partageant la même passion ? Lorsque l'on sait que la réussite d'une bonne préparation, tient dans les capacités du préparateur de comprendre les réels besoins de ces pilotes et ceci quel que soit leur niveau.

"J'ai appris que l'on pouvait modifier (préparer) des suspensions lorsque j'avais 16/17 ans, grâce à un ami qui m'envoyais des magazines des USA (Motocross Action, Dirt Rider... ) et ou il y avait des articles forts intéréssant à ce sujet, j'ai également été mis le pied dans l'engrenage grâce à 2 personnes très pointues en mécanique et préparation, qui m'ont transmit leurs connaissances. Etant passionné par les States, je continue aujourd'hui dans cette ligne de conduite et mon travail est donc depuis toujours très influencé par ce qui se passe en Amérique. Je sais que je ne prépare pas les suspensions comme mes confrères Francais, à moins que dans le lot il y en ai qui ont la même vision et philosophie que moi, mais j'en doute quand j'entend mes clients me dire que je leur demande beaucoup plus d'information et que je passe également plus de temps sur la préparation de leur suspensions. Donc est ce que ma différence est là ? je n'en sais rien, mais ce que je sais par contre , c'est que je ne changerais pas ma façon de travailler et de développer des settings et autres modifications dans les suspensions, une bonne préparation ce n'est pas simplement monter des pièces racing par ci par là ou encore mettre le même setting à tout les pilotes du même poids, il y a énormément de travail en amont déjà lors de la prise de contact avec le client, puis une préparation ne se fait pas en 2 heures, il faut étudier tout les paramètres donnés par le pilote et ensuite élaborer un plan de travail pour en tirer le meilleur parti.
Une préparation, en tout cas en ce qui me concerne, ce n'est pas quelque chose à faire à la légère, on ne joue pas à la roulette pour créer un setting, c'est énormément de travail. Ensuite une fois le travail terminé il y a les tests ici en atelier, puis ensuite le pilote remonte ces suspensions et va rouler, je ne laisse pas un client tout seul une fois la préparation faite, je suis toujours là même des années plus tard et j'essaye toujours de leur donner les meilleurs conseils que je puisse leur transmettrent.
Et je dirais que ma différence vient aussi du fait que je ne néglige aucuns détails, et que c'est cet enchainement de détails (que les autres négligent) qui mis bout à bout font la force de mes préparations. "